Le jeûne

Pourquoi jeûner ?

 

«Parce que c’est naturel», répond le docteur Solon.

Le jeûne est une compétence physiologique fondamentale, inscrite dans le génome de l’être humain, il est donc bien naturel de la solliciter.

De nos jours, l’être humain se rend malade par l’excès alimentaire, en témoignent les nombreuses maladies dites de civilisations qui se développent telles des épidémies depuis plus d’un demi siècle (diabète de type 2, surpoids, obésité...).

 

 

Le jeûne peut vous aider dans de nombreuses situations

  • Pour apprendre à manger moins et mieux
  • Pour stabiliser votre poids de forme sans faire de régime inutile
  • Pour éviter le burn out et retrouver votre équilibre émotionnel
  • Pour améliorer votre état psychologique, parce que vous êtes fatigué ou déprimé
  • Pour améliorer votre mémoire et prendre soin de votre cerveau
  • Pour améliorer l’efficacité des médicaments, en agissant sur votre état général
  • Pour vous désintoxiquer après un traitement lourd
  • Pour soulager les douleurs articulaires
  • Pour prendre une décision importante
  • Pour prévenir les maladies
  • Pour vieillir en bonne santé

À la question posée par sa fille, Maria Buchinger-Wilhelmi, qui l’assistait dans sa clinique du jeûne : « Que dois-je répondre à tous ceux et celles qui veulent savoir ce que le jeûne peut guérir ? », le docteur Otto Buchinger répondit : « Demande moi plutôt ce que le jeûne ne peut pas guérir ! »

Le docteur Solon ajoute qu’il n’est pas nécessaire d’attendre d’être malade pour faire appel au jeûne, il est bien plus judicieux d’anticiper et d’intégrer le jeûne dans son hygiène de vie, à titre préventif.


Notre manière d’accompagner médicalement le jeûne avec l'impédancemétrie

 

Dès l’arrivée vous bénéficiez d’ une visite médicale au cours de laquelle il est procédé à une analyse de votre composition corporelle grâce à une balance à impédancemétrie. Cette balance permet d’analyser 3 éléments essentiels qui guideront le suivi individualisé au cours de la semaine :

  • La masse grasse
  • La masse musculaire
  • L’hydratation

Le médecin vous indiquera les médicaments que vous devez poursuivre, ceux que vous pouvez diminuer voire arrêter pendant la semaine.

Chaque matin, vous mesurerez votre pH urinaire et le médecin vous indiquera s'il est nécessaire de prendre un complément pour soutenir votre processus naturel de correction de l'acidose et ainsi épargner votre ossature.

Au cours de la visite médicale du dernier jour, le médecin analysera l'évolution de votre courbe d'impédance et vous conseillera pour optimiser les résultats obtenus durant la semaine.

Quand vous jeûnez votre corps se restaure dans les deux sens du terme :

Il se nourrit de ses réserves et vide ses poubelles internes.

Il se nettoie, se désintoxique puis se régénère, ce qui vous permet de faire le plein d’énergie.

Qu’est-ce que le jeûne JOMS ?

C’est l’abstention totale et volontaire de nourriture solide pendant une semaine, avec suivi médical individuel, marche thérapeutique, assouplissements, relaxation et l’accompagnement permanent d’un médecin et d’une infirmière.

Pendant le séjour de jeûne, nous proposons le matin un jus de fruits et légumes fraîchement pressés à l’extracteur de jus « Angel », extracteur à double vis particulièrement performant, qui a la capacité d’extraire le liquide intra cellulaire des végétaux.

Ce jus de haute qualité nutritionnelle apporte l’eau végétale, les oligo éléments, les enzymes et les catalyseurs , indispensables aux réactions biochimiques internes de l’organisme qui grâce à ces apports, continue de fonctionner dans les meilleures conditions.

Tout au long de la journée vous buvez à volonté une eau de qualité, des tisanes variées et de l’eau citronnée éventuellement additionnée de gingembre râpé.

Le soir, le bouillon de légumes partagé dans la convivialité apporte des minéraux.

Cet apport de minéraux est nécessaire car le jeûne provoque une acidose que l’organisme doit corriger pour garder un PH sanguin stable. Si l’on n’apporte pas de l’extérieur ces minéraux indispensables, l’organisme ira les puiser en interne, dans les os.

Comment le jeûne peut-il aider votre organisme à se réparer ?

Le jeûne conduit au repos physiologique :
  • Car le système digestif qui produit habituellement 7 à 10 litres de sécrétions par jour est au repos,
  • Car le cœur est « dans une chaise longue pendant le jeûne » (en moyenne, abaissement des pulsations cardiaques de 10 à 15 battements par minute)

Le jeûne active les émonctoires (organes chargés d’éliminer les déchets).

  • Ces déchets sont constitués des toxines exogènes (surcharge liée aux excès alimentaires, additifs de synthèse) et des toxines endogènes ( qui sont le résultat des processus biochimiques internes)

Le jeûne permet l’autolyse des tissus vieillis, malades et kystiques ainsi que des dépôts fixés dans la substance fondamentale du tissu conjonctif, dans les articulations et les tendons.

  • Les cellules abîmées ou malades servent de nourriture à l’organisme, en complément des réserves de graisse. Cette problématique est une donnée actuelle de la science qui a fait l’objet du prix Nobel 2016, attribué à Yoshinori Ohsumi, pour sa découverte sur les mécanismes de l’autophagie :
    « Un processus physiologique fondamental pour la dégradation et le recyclage des composants cellulaires. »


Les principales contre-indications au jeûne

  • Sarcopénie marquée (statut protéique et musculaire insuffisant identifié par impédancemétrie)
  • Les myopathies
  • Le diabète de type 1 (insulino dépendant)
  • Certaines pathologies psychiatriques dont l’anorexie mentale
  • Certaines maladies chroniques en phase aiguë